mardi 8 décembre 2020

Promenade de Rostrenen à Gouarec avec le livre Le Réseau Breton dans le sac photo

Édité par LR Presse, le livre sur le RB est paru.  

Sur 320 pages richement illustrées, ce premier tome vous propose :

•  une étude très détaillée de chaque ligne de ce grand réseau d'abord à voie métrique, puis dont deux lignes  - actuellement en exploitation - ont été rééquipées en voie normale après que l'une d'elles fut exploitée avec les écartements normal et métrique imbriqués ;

• la description complète des différents types de locomotives à vapeur du réseau et une présentation des machines État puis SNCF engagées en voie normale ;

• un catalogue complet du parc de voitures et wagons du réseau.

En attendant la suite dans le tome 2 qui étudiera le parc d'autorails (sauf le prototype De Dion NR qui figure dans le tome 1), le matériel moderne et l'évolution des lignes, ce premier tome consacre une large place à l'infrastructure, aux ouvrages d'art et aux bâtiments des gares. 

J'attends avec impatience de pouvoir partir sur les traces de l'ancien Réseau Breton avec le livre de Dominique Paris et Pierre-Henri Emangard dans mon sac photo. Ce sera une expérience intéressante lorsque la fin de la crise sanitaire nous permettra de nous déplacer.

Un exemple avec une courte promenade de Rostrenen à Gouarec sur l'ancienne ligne Carhaix/ Loudéac. L'avantage avec le RB, c'est que de nombreux bâtiments ont été préservés. 

En fait, ma promenade débute avant Rostrenen, dans une ancienne station qui avait le rang d'arrêt, qui était, au Réseau Breton, le rang inférieur, sous les haltes et les gares.

Cet arrêt portait le nom de La Croix-Madeleine et son abri en béton est toujours debout. 




En poursuivant notre chemin vers l'est, nous arrivons à Rostrenen, qui fut, jusqu'en 1937, une gare importante comportant de vastes emprises, puisqu'elle était le point de jonction avec la ligne à voie métrique des C.F. des Côtes du Nord (CdN) partant sur Quintin.






Les CdN y possédaient un petit dépôt dont l'emprise est aujourd'hui occupée par une entreprise. Mais il est encore possible d'apercevoir un château d'eau sans doute commun aux deux réseaux RB et CdN. 




En continuant vers l'est, on note que l'actuelle voie verte ne suit pas l'ancien tracé de la voie ferrée. 


Si la photo ci-dessus montre la plateforme de la voie métrique en tranchée, celle-ci est coupée plus loin par une voie express routière nouvellement créée. Et il faut donc prendre des chemins détournés pour parvenir à Plouguernevel avec son BV, ses toilettes, son abri de quai et sa maison de garde bien préservés. 










C'est à nouveau par des détours que nous retrouvons la voie verte sur l'ancien tracé de la ligne Carhaix/ Loudéac. 



L'arrivée à Gouarec est marquée par la traversée d'un pont métallique biais de 17 mètres d'ouverture qui franchit le Blavet. 



Terminus de notre promenade, la gare de Gouarec est le siège d'un vélorail et d'un chemin de fer touristique sur lequel nous aurons l'occasion de revenir. Il est vu ici durant le confinement du printemps, une période particulièrement difficile pour un train touristique ! 

Affaire à suivre, donc...






Aucun commentaire:

Publier un commentaire