lundi 26 février 2024

Le sommaire de Ferrovissime n°128 qui sort de presse


 


SOMMAIRE de Ferrovissime n°128


Histoire au présent

4 _ Le train de nuit Paris/Berlin de retour 

5 _ La renaissance du Billard 222 et de la remorque RM 10 

6 _ Vie prolongée pour des TGV et automotrices hybrides 

7 _ Derniers tours de roues au Fret pour les 67400

8 _ Le Musée Postal de Toulouse est transféré à Gaillac 

9 _ Les Omneo poursuivent leur conquête

10_ Une année 2023 très active pour la 040T Corpet Louvet no22 

11 -MÉDIATHÈQUE Livres, revues, DVD


Montez à bord

12  _ STARS DU RAIL

040 TA NORD : LES COUCOUS ONT LA
VIE DURE ! 


20_ TRÉSORS DARCHIVES
L’expédition des produits finis de la SMN

29_

Matériels et installations au superlatif à la SMN


32_ DES TRAINS SOUS LA LOUPE

1974, un nouveau Cisalpin



LES PORTRAITS DU RAIL

40 - Les autorails modernisés X 2800, les Rois de la montagne en livrée bleue


Le monde des cheminots


65 _ MATÉRIEL ROULANT DHIER
Les CC 40100, d’innovantes locomotives complexes

68 _

Les wagons transport de bière en citernes amovibles

76_GARES ET INSTALLATIONS
Le dépôt diesel de Nantes-Blottereau

86_COMMENT ÇA MARCHE
2TMV ou deux trains sur une même voie

88 CŒUR DE MÉTIER
Les veaux aveyronnais prennent le train pour l’Italie

mercredi 21 février 2024

Téléchargez votre fond d'écran Ferrovissime pour mars 2024 !

 



 Un monstre sur une voie de 750 mm ! La BR 99-783 - une 151 T ! - en gare de Gohren (Ile Rügen). Juillet 2023. Photo : Jehan-Hubert Lavie

Votre fond d'écran Ferrovissime pour mars 2024 vous attend d'ores et déjà sur notre page Fond d'écran à télécharger.

Tous les mois, vous retrouverez sur cette page un nouveau fond d'écran à télécharger ! 

Téléchargez votre fond d'écran >

lundi 19 février 2024

6 trains très spéciaux avec la 241 P 17


 

Aujourd'hui, mettre en marche un train vapeur "grandes lignes" remorqué par une 241 P exige des efforts financiers considérables. Il est donc salutaire de voir le Département de Saône-et-Loire participer à la promotion du programme ambitieux nommé Route 71, établi pour l'année 2024 par les passionnés de l'association gestionnaire de la 241 P 17.


Un voyage est prévu en avril, en mai en juin et en août. Puis on monte d'un cran en septembre avec une croisière ferroviaire de deux jours et encore d'un cran en octobre avec une croisière lointaine de trois jours. A noter que plusieurs de ces propositions laissent le choix aux participants entre une dominante touristique ou une domainante ferroviaire.

Pour découvrir parcours et destinations, allez que train-vapeur.fr ou route71.fr



vendredi 16 février 2024

Les wagons n'ont pas été oubliés à Bruchhausen-Vilsen !



La place de la gare donne le ton : une 030 T y est exposée en monument ! Plus de 100 véhicules présentés dans ce musée ! A côté de la vapeur, beaucoup d'autorails très typiques des secondaires allemands. Il y a même un Wismar avec ses deux longs nez...



Mais ce qui est remarquable ici, c'est la large place accordée aux wagons, en voie métrique comme en voie normale. Ici, un plat à grume à voie métrique. 

Là, c'est un plat à bogies




Derrière le dépôt ce couvert à 4 essieux nous a intrigué ! 


A Asendorf, c'est une citerne à bogies.




Ce tombereau est utilisé au parc à combustible du dépôt vapeur. 


Ici, nous allons découvrir deux bêtes rares, employées en voie métrique pour raccorder les wagons à voie normale montés sur des bogies porteurs.Celui-ci présente un aspect étonnant ! 


Celui-là, avec son double tamponnement, est plus classique. 


Dans l'atelier d'Heiligenberg, un tombereau à bogies bâché. 


Et un long couvert à bogies. 


Dans l'atelier du dépôt, ce locotracteur Fried. Krupp AG était engagé sur le Rendsburger Kreisbahn.


L'un des autorails qui assurent une bonne partie des circulations. 


L'atelier du dépôt est remarquablement bien outillé ! 


En Saxe, on a beaucoup utilisé ces trucks porteurs à voie métrique pour acheminer des wagons à voie normale.



Ce wagon plat à voie normale est chargé sur des bogies porteurs à voie métrique.






 Le musée possède également une excellente collection de wagons anciens à voie normale.

Texte et photos : J.H. LAVIE

Un grand merci à l'équipe du Musée de  Bruchhausen-Vilsen pour l'excellent accueil sympathique qu'elle nous a réservé. Au moins un membre de l'équipe parle très bien le français. 

vendredi 9 février 2024

La Deutscher-Eisenbahn-Verein e.V., c'est comme un voyage dans un catalogue Vollmer !



Le BV de Bruchhausen-Vilsen et sa halle accolée. Ambiance. Il y a 50 ans, j'aimais me plonger dans les pages du catalogue de la firme allemande Vollmer dont les maquettes de bâtiments - des constructions en briques de types anciens - dégageaient un charme empreint de nostalgie.Eh bien à Bruchhausen-Vilsen, on se croirait dans un catalogue Vollmer des années 1960 à l'échelle réelle ! Et comme le parcours vers Asendorf (voir le post du 2 février) débute par une zone fortement boisée, tout cet environnement m'a rappelé les dessins de propositions de réseaux que Pit Peg publiait, à l'époque, dans les Miba-Report. 




Ce que j'apprécie dans ce musée vivant de Bruchhausen-Vilsen, c'est ce soucis des membres de l'association de s'approcher au plus près d'une gare en service commercial. Côté quai, rien ne laisse présumer qu'il s'agit d'un chemin de fer touristique. Côté cour, par contre, l'emprise de la gare est employée comme syndicat d'initiative local. Preuve que c'est bien le musée ferroviaire qui constitue le principal attrait de la localité. 




Notez l'aspect de la halle, bien différent d'une halle française (sauf Alsace-Moselle).



En haut de ce mât, le système de pancartes qui indiquait les destinations des trains stationnant à quai. On retrouve ce système sur la voie étroite de l'ïle Rügen. 




En fait, Bruchhausen-Vilsen est une gare de bifurcation entre la voie métrique d'Asendorf et une voie normale secondaire, devenue aujourd'hui également train touristique, établie entre Syke et Eystrup (voir infographie). Dans ces deux villes, la voie normale secondaire est raccordée au voies de la DB. Du coup, la plupart des voies de la gare de Bruchhausen-Vilsen sont à écartements imbriqués voie normale:voie métrique. C'était une option courante en Saxe comme en Basse-Saxe. Les éléments de voie correspondent à ce que propose la firme Tillig actuellement en H0/H0m.





(infographie DEV e.V. Museums-Eisenbahn)





L'architecture industrielle allemande ancienne n'est pas exempte de recherches esthétiques. Voyez par exemple ces lampadaires...




Face au BV, se trouve une zone d'échange couverte également employée comme musée. 





A proximité de la gare, voici le dépôt de locomotives avec son imposante remise.


C'est aujourd'hui le musée et nous aurons l'occasion de la visiter. 


La voie des combustibles pour l'écartement métrique.



La voie métrique bénéficie même d'un pont tournant !


Les arrières de l'atelier font très "grand dépôt".


La station-service "autorails".


A l'opposée, Asendorf offre l'aspect d'un petit terminus secondaire. 


L'abri du terminus d'Asendorf


Asendorf possède une petite remise à autorails. 


Les bâtiments de la gare intermédiaire d'Heiligenberg; située en pleine nature. 


A Heiligenberg, un petit embranchement mène à un ancien atelier du réseau probablement consacré au matériel remorqué 


Devant cet atelier, on rencontre par exemple cette voiture ancienne. 





Gros plan sur les bâtiments de la gare d'Heiligenberg : BV, halle et abri de quai. 


(à suivre)


Texte et photos : Jehan-Hubert LAVIE