On y sera ! On se retrouve à Rail Expo

vendredi 24 juin 2022

Les cabines de conduite "ailleurs" avec les 2600 des CP


 



Dans le n°118 de Ferrovissime (juillet/août 2022 en kiosque le 24 juin), vous allez observer l'évolution des cabines de conduite des locomotives, automotrices et autorails engagés en France. Il est intéressant d'établir des comparaisons avec des solutions employées ailleurs, notamment sur des locomotives de conception française. C'est le cas des 2600 portugaises - cousines lointaines des BB 15000 de la SNCF, photographiées récemment par François Durivault.  

Sur les machines des CP, on remarque d'emblée le siège du conducteur muni d'un appuie-tête, ou encore la tablette numérique disposée à l'endroit où, autrefois sur les machines de la SNCF, on montait l'indicateur-enregistreur Flaman. Et puis, comme les cabines des premières CC 72000, les 2600 des CP  sont munies de la petite baie trapéoïzidale positionnée dans les trumeaux d'angles. A la SNCF, ces baies avaient été rapidement bouchées sur les premières CC 72000 et les séries suivantes (6500, 15000; 7200, 22200...) avaient été pourvues de trumeaux aveugles. Baies conservées, donc, au Portugal mais avec possibilité des les occulter avec un store. 


En gare de Porto au printemps 2022


Rappelons que la série 2600 des Comboios de Portugal (CP) a été construite sous l'égide du Groupement 50 Hz (Alsthom, MTE, JS, BBC). Une première série de 12 machines 2600 (2601 à 2612) est livrée en 1974/75. Une seconde série de 9 unités 2620 sort d'usine en 1987 (2621 à 2629).

Si ces locomotives, circulant sur la voie large portugaise (1668 mm) présentent un aspect extérieur proche de celui des BB 15000 et de la famille "4000 kW" de la SNCF , leurs caractéristiques offrent des différences importantes. 




 Leur puissance continue ne dépasse pas 2870 kW et, comme on le note sur la photo de la cabine, ces 2600 sont munies d'un double rapport d'engrenages donnant 100 km/h en PV et 160 km/h en GV. D'autre part, on peut les engager en UM 2.

Leur carrière n'a pas été banale puisqu'elles ont été retirées du service en 2011 et garées bon état à Entrecamento. En 2020, la série est progressivement remise en service, les dernières seront remises à l'exploitation en 2023.

François Durivault et Jehan-Hubert Lavie





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire