Ne manquez pas cette souscription jusqu'au 15 novembre 2017

vendredi 9 janvier 2015

Le point sur les infrastructures

(c/SNCF)

 Réuni le mois dernier, sous la présidence de M. Philippe Duron, Député du Calvados, le conseil d’administration de l’Agence de financement des infrastructures de France (AFITF) a fait le point sur ses dépenses prévisionnelles en 2015. 
Un redéploiement de 10,5 M€ est acté vers trois lignes nécessitant d’être abondées en fin d’année : Bretagne-Pays de-Loire, Rhin Rhône branche Est 2ème phase, et Paris Orléans Limoge Toulouse.
Les crédits destinés à la régénération du patrimoine routier et à la maintenance des systèmes d'information aux usagers et de sécurité dans les tunnels ont été "sanctuarisés."
Après deux années marquées par les difficultés de mise en œuvre de l’écotaxe, l’AFITF retrouvera en 2015 un budget plus conforme à ses besoins avec l’affectation d’une recette nouvelle décidée par la loi de finances : une augmentation de 2 cts d’€/litre de gazole sur les véhicules légers et de 4cts sur les poids lourds apporte une recette supplémentaire de 1,13 Md€. Aussi l’AFITF a pu inscrire en engagements 1,39 Md€ contre 597,5 M€ en 2014, ce qui permettra de financer notamment les contrats de plan et le lancement du 3ème appel à projets de transport collectif en site propre. En crédits de paiements, 1,9 Md€ sont budgétés pour les dépenses d’intervention, conformément aux engagements du Gouvernement. Seront principalement financées la poursuite des actions engagées, que ce soit dans le domaine routier, (CPER, PDMI, A 34, A150, régénération du réseau routier national, mise en sécurité des tunnels...) ou dans les modes alternatifs à la route, avec notamment la poursuite du financement des actions contractualisées. Un effort particulier est fait pour les paiements en faveur de RFF au titre des chantiers de LGV en cours.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire