mercredi 14 novembre 2018

DES INFOS COMPLEMENTAIRES SUR LE CARRE DE PICARDIE

c/D. Paris

Bertrand Crapet est anichois d'origine et ayant bien connu la pleine activité des Houilléres, il apporte quelques précisions à cet article qui parait dans Ferrovissime n°96. Notamment à propos du dépôt Saint Hyacinthe et non Sainte.
Les Anichois l'appellent "La gare Saint Hyacinthe". Pourquoi? C'est vrai, c'est un dépot! Il y avait un atelier très important de réparations des wagons et des locomotives à vapeur puis des diesel. Mais le même site avait aussi un triage, en plus du dépôt des locomotives. Une autre précision, qui concerne le lieu d'implantation de ce site : il était sur la commune d'ANICHE et non pas sur Auberchicourt, bien qu'il soit en limite des deux communes. Par contre il y avait un embranchement qui partait du dépôt, traversait la rue de l'Union, (actuelle rue Delforge ), puis un site des Houillères pour ressortir de l'autre coté sur le boulevard, situé lui sur Auberchicourt pour aboutir aux Ateliers Centraux très important à l'époque. A cet endroit, se trouvait aussi les Grands Bureaux, situés eux aussi sur Auberchicourt. En 2018, les batiments de Saint Hyacinthe existent encore, ainsi que les ateliers Centraux, utilisés par des entreprises. Les Grands Bureaux ont disparus du paysage suite à un incendie - bâtiments restés à l'abandon durant de nombreuses années. Heureusement, je possède des photos de tout cela. Il n'y a plus le moindre métre de voie! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire