Ne manquez pas cette souscription jusqu'au 15 novembre 2017

vendredi 24 juillet 2015

Morlaix/ Roscoff : une antenne bretonne à sauver !

Longeant la mer au petit matin, l'X 73500 passe à Ruveic, au droit du Jardin Exotique de Roscoff (c/Jehan-Hubert Lavie)
Paimpol, Lannion, Roscoff... Les trois antennes de Bretagne-Nord.
La remise à niveau prochaine de la ligne Guingamp/ Paimpol (exploitée par CFTA-Transdev) est actée et permettra, souhaitons-le, de revoir en chauffe la Vapeur du Trieux dès 2016.
Lannion a bénéficié, ces dernières années, de plusieurs grandes opérations de modernisation : électrification 25000 V, reconstruction d'une gare moderne à Lannion, voie remise à neuf l'hiver dernier... A l'heure où la politique du "tout autocar" prend les petites lignes à voie uniques dans le collimateur, on peut dire que l'heureux sort de Plouaret/ Lannion tient du miracle... Mais les photos, parues en pages 23 et 104 du Ferrovissime hors série n° 3 "Les trains des vacances", montrent que le quai de la gare de Lannion connait, aujourd'hui, la foule de voyageurs - et pas seulement avec le TGV !
Reste Roscoff... Actuellement, la ligne Morlaix/ Roscoff est en grand danger. Tout au long de son parcours, cette antenne bretonne côtoie l'eau salé, entre ria et rivage proche (voir photo de tête).
Pour justifier la fermeture de la ligne, il est mis en avant l'oxydation prononcée des ouvrages d'art, et plus particulièrement du viaduc métallique franchissant la Penzé.



L'impressionnant viaduc de la Penzé (c/ Jehan-Hubert Lavie)
Pourtant, il y a belle lurette que la ligne de Roscoff n'est plus parcouru par de lourds convois marchandises, le trafic - exclusivement "voyageurs" - étant assuré par des autorails X 73500. Petite parenthèse : au siècle dernier, des années 1950 aux années 1980, la gare de St Pol-de-Léon, qui précède Roscoff, était le poins d'expédition de nombreux trains RA acheminant des primeurs. Elle était même le point de départ d'un TEEM (Trans-Europ-Express-Marchandises) à destination de l'Allemagne ! Aujourd'hui, il ne reste rien de ce trafic, même pas les cours débords et les emprises "Fret" de St Pol devenu un simple point d'arrêt TER.

Des UM2 en X 73500 assurent un trafic touristique apprécié (c/Jehan-Hubert Lavie)
Côté "voyageurs", la ligne de Roscoff n'a jamais offert que le service minimal des petites lignes secondaires : deux AR en hiver, trois en été. Or, Roscoff est un port. Mieux : le port de Roscoff assure un important trafic de gros ferries à destination de l'Angleterre, des Cornouailles britanniques et de l'Irlande. Des destinations très fréquentées notamment par une jeune clientèle sans permis de conduire ou sans automobile. Complément logique du ferry, le chemin de fer devrait y trouver là matière  à acheminer de nombreux voyageurs. D'autant plus que la voie ferrée passe à deux pas du port en eau profonde. Or, la correspondance est impossible puisqu'une opposition farouche au rail n'a jamais permis la construction d'un point d'arrêt au droit du port : l'autorail passe, mais ne s'y arrête pas !
Sur le plan touristique, une animation estivale est co-organisée avec la SNCF en offrant un aller Morlaix/ Roscoff en train et un retour en bateau par la rivière de Morlaix. Une magnifique promenade qui remporte un franc succès ! Mais attention : il est souvent nécessaire de réserver sa place très longtemps à l'avance pour effectuer ce voyage.
Pour les ferroviphiles, rançon du manque de modernisation, une visite à Roscoff permet d'observer la gare terminus d'une antenne de l'Ouest, à peu près dans l'état où elle était à l'époque de la vapeur !
Nul doute que les nombreux modélistes lecteurs de Ferrovissime ne manqueront pas d'y trouver source d'inspiration !

La gare de Roscoff est peu près dans l'état qu'elle présentait à l'époque des locomotives 3-141 C et 3-140 H (c/Jehan-Hubert Lavie)


Pour sauver la ligne de Roscoff et, surtout, la redynamiser afin qu'elle puisse assurer les courants de trafics potentiels, l'Association de Promotion de la ligne ferroviaire Morlaix/ Saint-Pol-de-Léon/ Roscoff a été créée. Pour y adhérer, il est possible d'adresser un e-mail à l'adresse suivante :


ampr.association@gmail.com

ou de contacter / 

Sylvie Fillon, 
APMR
11 allées Coat an Lem, 
29252 Plouezoc'h

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire